Les premiers 3 NFT mis en vente par l’Agence France Presse) AFP

La vente aux enchères exceptionnelle de 3 NFT par l’AFP a été un véritable succès. Mais l’agence a aussi mis en vente des NFT qui vont vous sembler familiers. Découvrez dans cet article ces jetons non fongibles.

Des NFT vendus par l’AFP, aux enchères pour 15 000 euros

L’Agence France Presse a mis en vente aux enchères 200 photos de ses archives. Cette évènement intervient quelque temps après une exposition à l’Ellia Art Gallery de Paris. L’exposition a rassemblé plus de 5 000 visiteurs par jour.

En outre, vous pouvez trouver dans ces photos des œuvres tels que:

    • Marlene Dietrich qui signe des autographes à l’hippodrome de Longchamp,
    • les canons de la guerre de 1897,
    • Notre-Dame dans les flammes…

La vente a cumulé près de 200 000 €, mais ce ne sont pas seulement les photos qui ont fait augmenter ce chiffre. En effet, 3 NFT, les premiers pour l’Agence France Presse ont aussi été mis aux enchères au prix final de 15 000 €.

Au final, 90 % des photos ont trouvé acquéreur, comptant plus de 500 personnes intéressées en ligne que présentes sur place.

Les NFT mis en vente par l’Agence France Presse

- Advertisement -

NFT et AFP, une première dans l’histoire

  • Le premier NFT vendu par l’Agence France Presse est une image emblématique qui a fait rage sur la Toile. Il s’agit de la photo de Bernie Sanders, un politicien américain. Celui-ci a osé porter une doudoune et des grosses moufles pour la cérémonie d’investiture de Joe Biden, le président américain. Ce jeton non fongique a été vendu à un très bon prix de 7 500 €.
  • Le second NFT représente une photo de Serge Gainsbourg. Celui-ci brûle un billet de 500 francs lors d’un passage à la télé en 1984.
  • Et le dernier NFT est la première dépêche publiée par l’AFP, « à tous les journaux libres de Paris » le 20 août 1944. Selon les responsables de la communication, ces NFT ne sont que les premiers d’une longue série.


Marielle Eudes, la directrice des projets spéciaux photo à l’Agence France Presse a dit que la mise en vente de ces nombreuses photos rapproche l’AFP du grand public et du secteur de la collection. Pour autant dire, il s’agit de deux réussites en même temps. En effet, quelques-unes de ces photos vont compléter des collections privées ou publiques.

Une vente aux enchères précédée d’une première édition tout autant en succès

Pour rappel, il s’agit d’une deuxième édition de vente aux enchères. Durant la première édition, l’Agence France Presse a récolté 300 000 € en vendant 187 lots de photos. La meilleure vente de la première édition est la photo de Serge Gainsbourg qui brûle un billet de 500 francs en 1984. C’est la même photo vendue en NFT pour la seconde édition.

Ader Entreprise et Patrimoine, a organisé la deuxième édition de la vente aux enchères. Cela pu se faire avec l’étroite collaboration de La Collection.io pour la mise en place des éditions en NFT. Les bénéfices de ces deux ventes aux enchères vont servir pour la sauvegarde et la restauration du fond photographique de l’AFP.

Partager cet article

Get yourself a gift card for BTC & other crypto

Articles connexes

La fête du citron de Menton prend le virage du numérique

La fête du citron de Menton prend le virage...

La Chine lance une plateforme de NFT nationale encadrée par le gouvernement

La Chine vient de lancer une plateforme nationale de...

Solana : Magic Eden veut récompenser ses utilisateurs avec des NFT

Magic Eden, le plus grand marché Solana NFT en...

La France et l’Argentine font carton plein sur Sorare après ce mondial au Qatar

La plateforme Sorare a enregistré un flot d'inscriptions de...
- Ad -spot_img