Pogba dans la tourmente après avoir fait la promotion de NFT

En novembre 2021, le footballeur Paul Pogba avait fait la promotion, d’un projet NFT appelé Cryptodragons. L’histoire a fait grand bruit et ce, du fait que de nombreux supporters de foot se soient ruinés en investissant sans compter dans CryptoDragons, un actif NFT douteux. L’affaire pourrait être banale dans le microcosme de la blockchain où les succès et les ruinent se côtoient quotidiennement. Seulement, ces investisseurs ruinés ont tous pour point commun de s’être lancés dans l’aventure CryptoDragons après que Paul Pogba, le célèbre footballeur, en ait fait la promotion.


Paul Pogba et CryptoDragons : retour sur une promotion douteuse

L’affaire remonte à novembre 2021, alors que l’essor de la crypto – précédant de peu la chute globale des cours de 2022 – permet à de toutes nouvelles entreprises crypto de se placer. En s’assurant du soutien d’une figure aussi influente que Paul Pogba, cette petite structure qu’était CryptoDragons s’assurait une publicité de taille.

Notoirement suivi sur les réseaux sociaux du fait de la cohorte de fans qui le suivent assidûment, le footballeur a alors encouragé bon nombre de ses supporters à se commettre dans l’aventure CryptoDragons. Une aventure qui tourna court dès 2022.

Car outre le soutien d’une star du football, CryptoDragons n’avait aucun actif crédible sur lequel se reposer afin d’assurer sa pérennité. Proche de l’équivalent d’un shitcoin au format NFT, CryptoDragons avait en effet usurpé sa réputation par des effets d’annonce.

Quand les stars et influenceurs divers, tels que Pogba, ignorent tout des NFT et de la blockchain.

L’affaire Pogba-CryptoDragons met en exergue un phénomène qui aura fait florès en 2021 pour ensuite s’effondrer avec les tendances baissières du cours des cryptos. Comme tout type d’entreprise, les développeurs de cryptomonnaies et autres projets NFT ont besoin de se faire connaître afin de prospérer. Aussi, ceux-ci s’assurent le soutien d’influenceurs divers pour la promotion vers les investisseurs. Le procédé, s’il n’a rien d’illégal, reste toutefois plus dangereux qu’il y paraît.

- Advertisement -

Contrairement à des sponsors des marques dont le produit est facile à identifier – typiquement ce qui tient au vestimentaire pour les sportifs – les NFT et tout ce qui est susceptible de reposer sur la blockchain, en ce qui les concerne, nécessite des connaissances approfondi du produit afin d’en faire la promotion sans risque.

Or, si ce n’est être rétribué par CryptoDragons sans trop connaître quoi que ce soit à la blockchain, Paul Pogba se sera engagé dans cette promotion en menant – sans le savoir – ses propres supporters à la ruine. Une étude plus approfondie de CryptoDragons aurait suffi à lui éviter ce qui, pour lui, est devenu une très mauvaise publicité venue ternir son image et sa crédibilité.

Cryptodragons et l’effondrement de ses cours suite à la tendance baissière de 2022.

CryptoDragons n’aura pas seulement été modestement victime de la baisse des cours de 2022, mais se sera effondré en quelques mois à peine. Un supporter turc que Paul Pogba se sera plaint du joueur après avoir investi l’équivalent de trois mois de salaire dans ces NFT.

Une distance critique doit être observée envers les influenceurs dès lors où ceux-ci font la promotion de produits numériques dont ils ne maîtrisent pas les tenants. L’affaire Pogba en est l’illustration même.

Partager cet article

Get yourself a gift card for BTC & other crypto

Articles connexes

Une nouvelle ère pour Ronaldo avec les NFT dans l’écosystème Web3

Cristiano Ronaldo s'aventure dans l'univers du Web3 avec sa...

Peut-on hypothéquer un NFT ?

Les NFTs (non-fungible tokens) ont pris d'assaut le monde...

Dolce & Gabbana accusé de manipulation de NFT

Dolce & Gabbana, l'emblème de la mode italienne, se...

Le triomphe des Pudgy Penguins dans la sphère des NFT

Les Pudgy Penguins, ces adorables pingouins potelés ont conquis...
- Ad -spot_img