Achetez un NFT et fêtez l’anniversaire de T’Choupi dans le Metaverse

Mais qui est ce mystérieux NFT T’Choupi? Il ne se passe plus une journée où une entreprise, consciente de l’impact de la blockchain sur la population et l’engouement de cette dernière, ne décide de s’investir à son tour dans les NFT. Si cela, à l’origine, concernait principalement les entreprises déjà impliquées dans le numérique, au moins en partie, les artistes de tout bord se sont par la suite impliqués dans ce phénomène.

fêtez l’anniversaire de T’Choupi avec un NFT
T’choupi_et_Thierry_Courtin-commons-wiki

Parmi eux, on retrouve des illustrateurs très réputés, comme par exemple Thierry Courtin, créateur de de T’Choupi, un personnage de dessin animé adoré par la génération des enfants de la décennie 1990. Un événement quelque peu insolite qui, cependant, cherche à normaliser l’usage des NFT.

T’Choupi, l’icône française des enfants a 30 ans!

T’Choupi voit le jour en 1992 de la plume de Thierry Courtin, alors illustrateur pour enfants. Celui-ci développait alors les aventures d’un jeune manchot dont les frasques plaisaient alors aux plus jeunes.

Suite à ce succès d’édition, T’Choupi se sera ensuite décliné à la télévision en plusieurs séries, certaines d’entre elles ayant alors adapté ses aventures des décennies après sa création. T’Choupi est une icône de la jeunesse française et même européenne ayant ainsi bercé la prime enfance de plusieurs générations alors que l’œuvre existe depuis 30 ans.

Des NFT pour consacrer l’anniversaire de T’Choupi

À l’occasion de cet anniversaire visant, il fut décidé qu’un événement marquant devait être de rigueur. Aussi, profitant de l’essor des NFT, T’Choupi, à l’occasion de son trentième anniversaire, se décline aujourd’hui en une multiplicité de NFT.

- Advertisement -


Ceux-ci, crées en partenariat avec Kalart, spécialistes en matière de NFT, proposent aux amateurs de la série de nombreux dessins originaux et exclusifs de T’Choupi. Ceux-ci étant évidemment dessinés par leur auteur historique Thierry Courtin. Ces créations originales valent chacune 250 euros à l’exception de trente illustrations premium dédicacées par Thierry Courtin qui, quant à elles, se monnayent à hauteur de 1000 euros chacune.

Cet anniversaire marquant et remarqué aura fait parler de lui, suscitant l’enthousiasme des uns, mais aussi les appréhensions des autres. Certains, en effet, s’interrogent quant au bien-fondé de la distribution de NFT pour la jeunesse.

Les NFT ont-ils l’exclusivité pour ce qui se rapporte aux enfants ?

Bien que les NFT tendent à se populariser sans cesse davantage, ceux-ci, pour autant ne sont pas aussi démocratisés que se l’imaginent la plupart des artistes. Ceux-ci restent attribués à une niche de consommateurs d’arts étant relativement rompus au numérique. Or, les dessins pour enfants se vendent généralement aux parents de ces derniers qui, pour beaucoup d’entre eux, ne sont pas familiers avec les NFT. Aussi, la décision de distribuer T’Choupi interroge les amateurs de la première heure.

Du fait que T’Choupi ait aujourd’hui trente ans, beaucoup ont grandi avec et sont aujourd’hui des adultes avec des enfants. Même s’ils s’inscrivent dans la génération des utilisateurs les plus fréquents de NFT, ceux-ci restent loin d’être aussi conséquents à maîtriser la blockchain.

En proposant des NFT T’Choupi, la maison d’édition derrière l’œuvre prenait un risque. En effet, il s’agit de la toute première distribution de NFT attribués à un livre illustré pour enfant à jamais se proposer en France. Le fait d’être pionnier dans ce milieu implique alors d’évoluer en terrain inconnu. Un terrain relativement cahoteux à en juger par certaines réactions.

Car loin de susciter la nostalgie de ses primo lecteurs, cette distribution de NFT T’Choupi a reçu une interprétation un peu biaisée par de nombreux internautes. Notamment, ceux qui ont exprimés sur ce sujet sur Twitter des reserves.

La mode du NFT ne séduit pas les amateurs de T’Choupi.

Même s’il se trouve des acheteurs pour les NFT du trentième anniversaire de T’Choupi, de très nombreux détracteurs se seront exprimés. Même si les réseaux sociaux laissent cours à des passions parfois exagérées et indues, le nombre conséquent d’internautes ayant éprouvé leur scepticisme quant à la pertinence de cette initiative furent particulièrement nombreux.

En effet, certains des lecteurs originaux de Tchoupi, aujourd’hui trentenaires, se sont offusqués de l’utilisation des NFT car considérés comme un procédé mercantile racoleur. Beaucoup, en effet, ont estimé que l’initiative avait quelque chose de maladroit et même d’incorrect.

Le milieu des illustrations pour enfants sont effectivement très liés à l’innocence et à une nostalgie très ancrée pour beaucoup. L’ajout de la blockchain à ce qui était pour beaucoup l’œuvre de leur enfance fut – à tort ou à raison – interprété comme une manière particulièrement odieuse de faire de l’argent sur leur enfance.

Pourtant, l’idée de proposer des NFT n’était pas nécessairement mauvaise. Les premiers lecteurs de T’Choupi, maîtrisent les outils informatiques. Ainsi, une partie d’entre eux s’investissent dans le milieu de la blockchain. Ils constituaient de ce fait les acheteurs potentiels les mieux désignés pour souscrire à cette offre. Le problème n’incombe pas à la démarche en elle-même, mais au support proposé.

En effet, on ne propose pas aussi facilement en NFT une chanson ou une nouvelle œuvre. D’autant plus, qu’on le ferait avec des illustrations pour enfants ayant marqué l’imaginaire. Une part de nostalgie prévient certains d’associer ce qui appartient à leur enfance. Outre le contexte moderne et mercantile incombant aujourd’hui aux NFT.

Il convient cependant de relativiser les réactions relatives à cette distribution en NFT de T’Choupi. Il est en effet particulièrement réputé que les internautes préfèrent s’exprimer pour se plaindre plutôt que pour se réjouir. Faussant ainsi la perception populaire incombant à un phénomène.

Les NFT s’installent lentement dans les mœurs.

Proposer T’Choupi au format NFT, bien que partant d’une bonne idée, semblait peut-être prématuré. Les NFT, bien que très populaires, ne font que commencer à se répandre. Il ne faut pas oublier que ces derniers ont à peine deux ans d’existence. De plus, il convient de patienter d’ici à ce que leur utilisation devienne systémique.

Quand l’ensemble de la population aura couramment recours à la blockchain, l’usage de NFT sera considéré comme un acte d’achat banal. Mais en attendant, le recours à ces derniers pourra parfois rebuter ceux qui ne sont pas habitués à y avoir recours.

Partager cet article

Get yourself a gift card for BTC & other crypto

Articles connexes

Les premiers 3 NFT mis en vente par l’Agence France Presse) AFP

La vente aux enchères exceptionnelle de 3 NFT par...

Achat / Revente de NFT : comment faire?

Vous souhaitez investir dans les NFT afin de générer...

Vaut-il mieux investir dans la crypto ou dans les NFT ?

A ce jour, qui peut affirmer qu’investir dans la...

Tout savoir sur Azuki, cette collection NFT manga

Comment une collection NFT manga comme Azuki peut devenir...
- Ad -spot_img