Bataille judiciaire autour de la vente d’un NFT de Tupac

Dernièrement, la pochette du dernier album de Tupac ainsi que le NFT qui l’accompagne ont créé quelques conflits judiciaires. Tupac est un grand rappeur qui a malheureusement quitté ce monde en 1996. Même s’il n’est plus là, il continue quand même à faire parler de lui à travers ses œuvres.

L’histoire de la pochette et du NFT de Tupac


Tupac Shakur a sorti plusieurs albums. Il a collaboré avec d’autres artistes au cours de sa carrière comme le font la plupart des rappeurs. Pour son album « The Don Killuminati : The 7 Day Theory » par exemple, il a fait appel à Ronald « Riskie » Brent pour la création de la pochette originale. Les stars et les groupes musicaux cartonnent avec leurs NFT.

L’album en question, sorti 2 mois après le décès du Tupac a fait une esclandre. Sur sa couverture, il y avait une image, presque prophétique vu qu’on y voyait Tupac crucifié. L’image a été approuvée par le rappeur avant son assassinat. En tout cas, c’est cette pochette qui pose actuellement des problèmes.

Elle a été mise aux enchères accompagnée d’un jeton non fongible ou NFT en mai 2022. Celui qui devient le propriétaire du NFT Tupac aura tous les droits sur la version numérique de cette œuvre originale. Il deviendrait donc impossible de copier l’illustration.

NFT Tupac : un combat entre Amaru Entertainment, Heritage et Zelus.


La société que la mère de Tupac a fondée pour gérer le patrimoine de son fils porte le nom de Amaru Entertainment. Cette entreprise représente la succession du rappeur et possède le droit aux œuvres de Tupac. Amaru a envoyé une lettre à Heritage Auctions (l’organisateur de la vente aux enchères du NFT Tupac).

- Advertisement -

L’entreprise a indiqué que toutes les illustrations liées avec les sorties et enregistrements du rappeur leur reviennent. En somme, cette lettre indique que le NFT Tupac appartient à Amaru. Bien qu’il y ait eu cette lettre, la vente aux enchères n’a pas été interrompue.

C’est là que la bataille judiciaire a commencé. Le 13 juin 2022, les avocats de Brent et de NFT Zelus ont fait un dépôt de documents judiciaires indiquant que le NFT Tupac a été vendu. C’est tout d’abord un propriétaire privé qui l’a acheté. Ensuite, Zelus en a fait l’acquisition.

Un combat qui est loin d’être terminé!

Les avocats d’Amaru ont riposté en revendiquant l’œuvre légalement. Ils ont indiqué que le tableau et l’illustration dessus est une œuvre d’un employé de DDR et appartiennent maintenant à Amaru. Dans ce sens, Zelus et Heritage n’ont aucun droit sur l’œuvre et le NFT Tupac.

Héritage a toutefois indiqué sur son site que le NFT et l’œuvre sur la pochette ont déjà été vendus en juin 2022 pour la somme de 212 500 $. Amaru ne veut pas en rester là. Leurs avocats ont indiqué que le but de cette bataille judiciaire est de récupérer le tableau et le NFT Tupac. De plus, ils veulent les restituer à son propriétaire légitime. Ce dernier pourra ensuite l’entretenir et le préserver comme la plupart des héritages de Tupac Shakur.

Le but de leur action tient la route vu qu’au final, ils risquent de perdre gros, même s’ils remportent la bataille. En fait, les frais liés aux honoraires d’avocat et à tout ce qui concerne l’affaire risquent d’être plus élevés comparés au montant obtenu lors de la vente aux enchères de l’œuvre et du NFT Tupac. Dans tous les cas, il faudra attendre le verdict de la justice pour en savoir plus à ce sujet.

Partager cet article

Get yourself a gift card for BTC & other crypto

Articles connexes

NFT : pourquoi les investisseurs sont-ils de plus en plus intéressés ?

Les NFT, ou jetons non fongibles, sont devenus un...

La fête du citron de Menton prend le virage du numérique

La fête du citron de Menton prend le virage...

La Chine lance une plateforme de NFT nationale encadrée par le gouvernement

La Chine vient de lancer une plateforme nationale de...

Solana : Magic Eden veut récompenser ses utilisateurs avec des NFT

Magic Eden, le plus grand marché Solana NFT en...
- Ad -spot_img