Peut-on tout vendre sous forme de NFT ?

Comment définir ce qu’on peut vendre comme NFT et à qui? Avec l’émergence d’un nouveau produit numérique, celui-ci pouvant se créer, s’acheter et se vendre par chacun, une série de législations ont évidemment vu le jour. Les NFT sont considérés comme des produits numériques, ceux-ci s’illustrant le plus souvent par leurs particularités artistiques.

Pour autant, si la seule limite de l’art se limite à l’imagination de son créateur, faut-il pour autant considérer que l’on puisse tout vendre sous forme de NFT ?

Vendre un NFT revient à monnayer un produit strictement numérique.

Tout peut-il se transcrire en NFT ? C’est en répondant à cette première question que l’on pourra déterminer très exactement si tout, alors, peut se vendre sous forme de NFT.

Ce « tout », du fait des ses caractéristiques, ne pourrait alors avoir qu’une forme numérique et donc, virtuel. Le NFT garantit en effet l’authenticité d’une création numérique. En outre, il ne saurait évidemment avoir une quelconque incidence sur tout produit échappant à sa transcription en donnée informatique.

Un objet tangible existant ne peut, de par le fait, pas se transformer en donnée numérique. En conséquence, il ne pourrait pas se vendre en guise de NFT. Une photo, une vidéo ou un dessin de cet objet tangible, en revanche, pourrait être converti dans un format numérique. De là, il pourrait ainsi se faire authentifier comme un NFT afin de garantir le caractère non-fongible de cette donnée numérique.

- Advertisement -

On ne peut vendre un NFT qu’à condition que celui-ci puisse s’authentifier par la blockchain. Toute entité ne pouvant se convertir en donnée informatique ne rentrera pas dans ce système.

Pourquoi ne peut-on pas vendre tous les NFT : la question de la légalité.

La création et l’art ne permettent pas tout au simple prétexte que l’imagination connaîtrait des latitudes infinies. Le milieu artistique, lui aussi, comprend des limites clairement définies par la loi afin de prévenir certaines dérives. Aussi, toute donnée numérique dont la possession est illégale ne saurait se transformer en Token non fongible.

Les données en question pourraient évidemment se faire authentifier par la blockchain afin de les rendre non-tangible. Toutefois, le procédé supposerait que la plateforme souscrivant à cette transformation se mettrait dans l’illégalité.

Vendre un NFT
Authentification d’un NFT – Freepik

Ce qui se rapporte aux plagiats, à des images offensantes (faisant l’apologie du terrorisme ou à caractère pédopornographique par exemple) ne pourraient se voir transformer en NFT au risque de s’exposer à des poursuite judiciaires.

Se conformer aux réglementations des plateformes pour la vente des NFT.

Outre la loi, la réglementation des plateformes exposant des NFT, elles aussi, délimitent le cadre de la création de NFT. Pour des raisons discrétionnaires, toute plateforme de diffusion de NFT peut décider, dans certaines conditions, de limiter la vente de certaines variétés de NFT.

En conclusion, vendre une donnée sous forme de NFT pourrait s’envisager que si celle-ci puisse se convertir en format numérique. De plus, que la détention de cette donnée reste légale et que la plateforme de diffusion la valide.

Si tout fichier informatique peut potentiellement recevoir une authentification, tout, cependant, ne peut pas se vendre comme NFT.

Partager cet article

Get yourself a gift card for BTC & other crypto

Articles connexes

NFT : pourquoi les investisseurs sont-ils de plus en plus intéressés ?

Les NFT, ou jetons non fongibles, sont devenus un...

La fête du citron de Menton prend le virage du numérique

La fête du citron de Menton prend le virage...

La Chine lance une plateforme de NFT nationale encadrée par le gouvernement

La Chine vient de lancer une plateforme nationale de...

Solana : Magic Eden veut récompenser ses utilisateurs avec des NFT

Magic Eden, le plus grand marché Solana NFT en...
- Ad -spot_img