Comment créer son propre NFT.

Pour commencer il faut savoir que créer son propre NFT a un coût, payable en cryptomonnaies. Cela s’appelle, frapper le fichier. Le type de cryptomonnaie est dicté par le type de blockchain utilisé. Dans certains cas, vous dépenserez des Ethereum, dans d’autres Binance Coin ou sinon des Ada. Cependant, la liste des pièces NFT s’allonge de plus en plus.

Je décide de créer mon propre NFT et gagner de l’argent.

Gardez à l’esprit que, tout comme avec les bourses classiques, vous n’aurez aucune garantie que le fichier sera vendu. Voilà un gros problème, car en utilisant Ethereum, par exemple, la frappe d’un fichier peut coûter très cher. Vous pourriez vous voir dépenser jusqu’à 50€ ou plus pour un seul fichier).

La raison demeure liée à la blockchain Ethereum et, même si une mise à jour est à venir, rien ne garantit que les choses s’amélioreront considérablement.


D’autres blockchains (telles que Binance, Smart Chain) ont des coûts moins onéreux. Toutefois, vous devez quand même payer pour chaque fichier que vous créez. Mettre en ligne des milliers de photos est alors impensable pour l’artiste.

Frein technologique pour l’artiste qui décide de créer son propre NFT.

La plus grande limitation des NFT réside principalement dans la difficulté, pour de nombreuses personnes, de commencer à les créer.

- Advertisement -

Au départ, il faut déjà se procurer un portefeuille numérique (wallet). Même s’ il existe des outils de plus en plus populaires, (comme Binance ou Coinbase), le concept d’achat et de vente de ces pièces reste l’obstacle prédominant pour la plupart des gens.

Une fois que vous avez acheté des cryptos, vous devez les transférer vers votre wallet tel que Metamask ou BlockWallet. L’étape suivante, connecter le portefeuille numérique à l’un des sites qui permettent d’échanger des NFT comme Opensea.io. Seulement une fois cela fait, vous pouvez télécharger le fichier numérique et le monnayer en payant la commission.

Ouf, ce processus très complexe, limite drastiquement les touristes.

D’un autre côté, cette barrière limite la concurrence, et celui qui entre le premier sur le marché a plus de chances de réussir. Au fil du temps, le processus sera sûrement simplifié.

L’avantages des NFT, une commission perpétuelle.

Une fois qu’un NFT est créé, l’artiste gagne des commissions chaque fois que le fichier change de propriétaire. Imaginez, si un peintre pouvait percevoir des commissions chaque fois que le tableau est vendu aux enchères à un nouveau collectionneur. Par contre, le nombre total d’exemplaires et le montant des commissions se détermine lors de la frappe du NFT. Les commissions se rémunèrent directement en cryptomonnaie (le plus souvent en Ethereum).

Découvrez notre article: Devenez riche en vendant votre selfie : tout savoir sur les NFT !

l’artiste qui décide de créer son propre NFT.
Photo de ANTONI SHKRABA provenant de Pexels

Il existe une grande différence entre les agences de bourse classiques comme Shutterstock ou Alamy, qui vous permettent de vendre des photos. L’agence décide le la valeur de l’œuvre. Par contre, pour les NFT, l’artiste définit lui-même le prix de vente. De plus, il n’y a pas d’intermédiaires qui prennent le plus gros pourcentage de vos revenus en commissions. Exemple, les agences photos conservent entre 50% et 70% du prix de vente en commissions.

Quant aux plateformes NFT, elles gardent une faible commission d’environ 2 à 3%.

Concernant NFT vous avez un prix pour créer le fichier, toutefois, ce coût est lié à la blockchain utilisée et non au site qui vous sert à vendre l’œuvre. Après le coût initial, tous les gains vous appartiennent. Mais vous devez utiliser tous les recours pour promouvoir votre œuvre, personne ne vous aidera!

Si vous mettez un fichier numérique en vente, il n’y aura aucune garantie de trouver des gens intéressés par votre travail.

Quelles sont les différences entre les plateformes NFT?

Bien que votre objectif final reste toujours le même, il existe des différences entre les différentes plateformes. Elles se divisent en deux grandes catégories de places de marché (marketplace).

Les Places de marché organisées:

Il s’agit d’une plateforme avec une équipe qui va décider l’éligibilité des candidats. Ainsi, après leurs approbations, ils deviennent artistes approuvés. En général, le site exigera l’exclusivité sur l’artiste et ses œuvres. Voir, Super Rare ou Sloika.

Places de marché ouvertes:

Sur ce Marketplace, tout le monde peut télécharger et créer des NFT. Visitez des sites comme  OpenSea et Rarible qui permettent de collecter ou vendre des NFT.

Néanmoins, ces plateformes demanderont plutôt une exclusivité sur l’œuvre d’art.

D’autre part, certains sites fonctionnent comme eBay ou une salle de ventes aux enchères. À la fin d’une période de temps spécifique, celui qui a fait l’offre la plus élevée obtient le travail.

La valeur d’une pièce reste liée à l’unicité de l’œuvre et à sa rareté.

Qu’il s’agisse de peintures, de photos, de vidéos ou de tout autre chose, le prix est lié à la rareté du fichier et à la réputation de l’artiste. C’est sans doute la chose la plus difficile à réaliser : créer une communauté qui apprécie la personne derrière les œuvres et sait les valoriser. C’est du moins ainsi que fonctionne le marché NFT en ce moment.

Partager cet article

Get yourself a gift card for BTC & other crypto

Articles connexes

Religion : Pourquoi le Vatican va se mettre aux NFT ?

Le 2 mai, l'État du Vatican a surpris le...

Logiciel générateur de NFT : Comment ça marche ?

Il faut savoir qu'un logiciel générateur de NFT, basé...

Bataille judiciaire autour de la vente d’un NFT de Tupac

Dernièrement, la pochette du dernier album de Tupac ainsi...

Acheter un terrain dans le métaverse sous forme de NFT.

Pourrait-on acheter de nos jours un terrain dans le...
- Ad -spot_img