Ils ont vendu des parties de leur corps sous forme de NFT

Les NFT ou « non fungible-token » attire de plus en plus de monde au regard des opportunités qu’ils offrent dans la rentabilisation des œuvres numériques. Les biens vendus sous forme de NFT n’ont pas cependant à être des œuvres d’art en elle-même. Les personnes de cette liste ont en effet décidé qu’il était possible de vendre une partie du corps sous forme de NFT.

Une chanteuse polonaise vend des NFT des parties de son corps

La chanteuse polonaise Doda a fait le buzz en développant l’idée de vendre une partie du corps sous forme de NFT. Doda a d’abord réalisé un scan en 3D de l’ensemble de son corps. Elle a ensuite divisé ce scan en 3D de son corps en 406 morceaux individuels qu’elle a vendu comme des NFT.

Lire aussi : Comment les NFT prennent de la valeur?

L’idée de vendre une partie du corps sous forme de NFT paraît si folle qu’il est légitime de penser qu’elle ne peut pas fonctionner. Doda n’a pourtant pas hésité à mettre ses premiers NFT aux enchères pour une mise initiale d’environ 171 euros. Il s’agit des NFT de son dos et de ses bras. La vente est organisée par une entreprise nommée Fanadise. Cette dernière ajoute que les lèvres et les yeux de Doda vont être vendus aux enchères à un prix initial d’environ 86 000 euros.

Un artiste tatoueur vend son corps comme un canevas de tatouage

Doda a surpris beaucoup de monde en lançant l’idée de vendre une partie du corps sous forme de NFT. Un artiste du nom de Bishop a cependant poussé cette formule à un tout autre niveau. Il a en effet décidé de vendre diverses parties de son corps à des artistes désireux d’y créer leur tatouage.

- Advertisement -

Bishop a commencé par créer un compte sur Rarible, une place de marché dédiée à la création et la vente d’œuvres uniques avec la blockchain. Il a ensuite publié des photos de différentes parties de son corps comme des lots à mettre en location. Les personnes qui ont acheté ses lots surs peuvent ensuite demander à y faire apposer des tatouages de leur choix. Ils doivent néanmoins payer pour le tatouage réalisé. Bishop a pu vendre l’un de ses tatouages pour 2 Ethereum, soit près de 730 euros.

Une joueuse de tennis vend son bras pour de la cryptomonnaie

Oleksandra Oliynykova a fait parler d’elle auprès des internautes en décidant de vendre une partie de son corps pour de la cryptomonnaie. Elle a plus spécialement vendu une zone de 15×8 cm sur son bras droit pour trois Ethereum. Cela correspond à près de 5704 euros en monnaie fiduciaire.

La personne qui a acheté cette partie du bras d’Oleksandra peut y faire inscrire un tatouage de son choix. Oleksandra a néanmoins posé quelques règles concernant les tatouages qu’elle autorise sur cette partie de son corps. Elle n’accepte pas notamment que cette portion de son bras, légèrement au-dessus du coude, soit utilisée pour des jeux d’argent ou des paris.

Partager cet article

Get yourself a gift card for BTC & other crypto

Articles connexes

Religion : Pourquoi le Vatican va se mettre aux NFT ?

Le 2 mai, l'État du Vatican a surpris le...

Logiciel générateur de NFT : Comment ça marche ?

Il faut savoir qu'un logiciel générateur de NFT, basé...

Bataille judiciaire autour de la vente d’un NFT de Tupac

Dernièrement, la pochette du dernier album de Tupac ainsi...

Acheter un terrain dans le métaverse sous forme de NFT.

Pourrait-on acheter de nos jours un terrain dans le...
- Ad -spot_img