Yuga Labs obtient une première victoire dans le procès contre Ryder Ripps

Les créateurs de Bored Ape NFT obtiennent une première victoire dans le procès contre Ryder Ripps

Le tribunal de district américain de Californie a rejeté une requête en faveur des créateurs de Bored Ape NFT. En particulier dans leur procès contre l’artiste Ryder Ripps et Jeremy Cahen.


Détail du procès intente par Yuga Labs, les développeurs de Bored Ape NFT.

Un différend juridique en cours entre les développeurs NFT Yuga Labs, un artiste et son partenaire commercial NFT se poursuit. Alors qu’un tribunal fédéral américain a rejeté une requête visant à refuser l’opposition des créateurs de Bored Ape Yacht Club. Selon un dossier publié  vendredi.

Yuga Labs a intenté une action en justice pour la première fois en juin contre l’artiste californien Ryder Ripps et le fondateur du marché NFT Not Larva Labs, Jeremy Cahen. Notamment en les accusant de copier et de vendre des collections NFT. Ce qui dévalue les produits Bored Ape originaux.

Créateur de la plus célèbre collection NFT du moment, Yuga Labs tient farouchement à ses droits d’auteur sur les Bored Ape.

Ces derniers ont riposté dans la foulée en déposant à leur tour une motion de rejet de la plainte de Yuga Labs. Toutefois, celle-ci a été rejetée par le tribunal fédéral de district de Californie centrale. Celui-ci a donné un avis favorable en faveur des créateurs de la célèbre collection de NFT.

- Advertisement -

Le porte-parole de Yuga Labs dans un communiqué envoyé à The Block a écrit:

Notre action en justice pour tenir Ripps et Cahen responsables de leur vol évident et flagrant des marques déposées de Yuga Labs va légitimement de l’avant avec cette décision. 

De plus, il accuse le couple de profiter de l’intellectuel de Yuga. Nous continuerons à prouver ces faits au fur et à mesure que l’affaire progresse; a écrit le porte-parole.

Les défendeurs Ripps et Cahen ont déposé une requête pour rejeter l’opposition de Yuga Labs en octobre.

Ripps a décrit le procès comme une atteinte à sa liberté d’expression et a précédemment déclaré qu’il n’accepterait de régler l’affaire que pour un paiement d’au moins 100 milliards de dollars.

RR/BAYC est une œuvre conceptuelle expressive éclairant des vérités sur Yuga Labs et établissant que vous ne pouvez pas copier un NFT.

Rien dans cette décision ne peut ou ne changera ces faits objectifs », a déclaré Ryder Ripps à The Block dans un e-mail.

Le tribunal a accordé aux défendeurs la possibilité de déposer à nouveau une requête à l’avenir contre l’affirmation de Yuga Lab selon laquelle le duo bénéficiait aux dépens de Yuga.

De son côté, Ryder Ripps a mis en avant la liberté d’expression tout en précisant que sa collection « est une œuvre d’art conceptuelle expressive qui met en lumière des vérités sur Yuga Labs ». Il a également martelé que la présente décision de justice ne changera pas ces faits, et qu’il se battrait jusqu’au bout pour le faire valoir.

Il en aura d’ailleurs l’occasion assez tôt, puisque le juge John F. Walter a signifié dans sa décision que les défendeurs ont la possibilité de déposer une nouvelle requête. Celle-ci leur permettra notamment de contester l’accusation de Yuga labs selon laquelle ils auraient tiré des bénéfices du prétendu vol de propriété intellectuelle.

Partager cet article

Get yourself a gift card for BTC & other crypto

Articles connexes

La fête du citron de Menton prend le virage du numérique

La fête du citron de Menton prend le virage...

La Chine lance une plateforme de NFT nationale encadrée par le gouvernement

La Chine vient de lancer une plateforme nationale de...

Solana : Magic Eden veut récompenser ses utilisateurs avec des NFT

Magic Eden, le plus grand marché Solana NFT en...

La France et l’Argentine font carton plein sur Sorare après ce mondial au Qatar

La plateforme Sorare a enregistré un flot d'inscriptions de...
- Ad -spot_img